By FRAN?OISE DAL'BO

Show description

Read Online or Download Trajectoires geodesiques et horocycliques French PDF

Best french books

Cours d'arabe parlé palestinien, volume 2

Los angeles méthode Parlons l'arabe, qui comporte une série de four livres et five disques CD, a pour yet de permettre aux personnes de langue française d'acquérir une bonne connaissance de l'arabe parlé palestinien.
Ce cours est destiné aux étudiants qui désirent acquérir une connaissance sérieuse et approfondie du dialecte arabe palestinien, ainsi qu'une bonne compréhension et une capacité de s'exprimer couramment dans cette langue. Les 50 leçons de ce cours donnent une vue très huge de l. a. building de los angeles word et de l. a. conjugaison des verbes, ainsi qu'un vocabulaire pratique de quelque 2500 mots, le tout dans un langage uncomplicated et facile à comprendre.
Bien que ce cours soit conçu pour l'étude personnelle, il est aussi adapté à l'enseignement dans les écoles, et il est de fait déjà largement utilisé. A reason de sa place géographique au Proche Orient, le dialecte palestinien est compris dans les can pay voisins, spécialement en Jordanie, où vit une inhabitants palestinienne majoritaire, mais aussi au Liban et en Syrie, et même en Egypte. Le tome four de cette série se termine par une leçon destinée à montrer cette proximité, avec les petites différences, le tout illustré par quelques textes enregistrés par des habitants de ces pays.
On peut espérer que les étudiants qui utiliseront ce cours en découvriront rapidement le caractère vivant et pratique, et qu'il sera pour eux comme une porte ouverte sur le monde arabe.

Additional info for Trajectoires geodesiques et horocycliques French

Sample text

S N S N +On ~ . a par hypothèse de récurrence ~2 . . SN+I(EXt D (s~ \, )) C D(s2). ;'). Par ailleurs l'ensemble sl(Ext D ( s i l ) )est égal à D(s1) donc s1 . . sN+l(Ext D(sN\,)) c D(s1). (ii) Comme s, # si',, on a D(s,) c Ext D(s,ll) et donc l'ensemble s,-lD(s,) est inclus dans D(sn-l), ce qui entraîne (ii). (iii) Soit IC 3 1 le plus petit entier n tel que si, # s k . Démontrer la propriété (iii) revient à démontrer que D ( s k , .. , sk) et D ( s k , . . , s,) sont tangents ou disjoints. Si IC = n, cette propriété est clairement vérifiée.

Crivons y, sous forme d’un mot réduit y, = sn,l . . s,,e, avec sn,i E A et s,,~ # s;,’,,~. Puisque A est fini, quitte à extraire une sous-suite, on peut supposer qu’il existe s = avec si+l # s,’ et une suite d’entiers positifs (e,),, strictement croissante tels que 7, = s1 . . se,. 1. GROUPES DE SCHOTTKY 47 Le point se, (O) appartient à D(se,) donc ~ ~ (appartient 0 ) à D(s1,. . , se,). ,s~,). ,sn). 11. O On déduit de ce corollaire une construction de L(S(g1,g2)) par un procédé itératif analogue à celui des ensembles de Cantor.

CHAPITRE I. GÉOMÉTRIE DES GROUPES FUCHSIENS 34 Analysons l'image de z par cet élément. Par ailleurs les demi-plans D(yn+l)et D(rn+z) sont disjoints donc Y,+~Y~+~(z) appartient à D(y,+a). T,+~(Z) qui contredit l'égalité rm. . ,+i(z) = z . En conclusion, J: est parabolique. Supposons à présent que E, ne soit pas compact et considérons y dans E, n ID(o3). Un tel point n'appartient pas à L ( r ) . En effet, sinon y est l'extrémité d'un côté de D,(r)donc, d'après le raisonnement précédent, y est parabolique.

Download PDF sample

Rated 4.25 of 5 – based on 3 votes